Jeudi matin, 5 heures du mat’. J’ai mal à ma vie tellement il est tôt.

Mon téléphone portable indique un évènement à l’horaire: « Rendez-vous à la Laurentienne à 6 AM – Parlement Simulé. »

Arrivée à l’université, ça fait tout bizarre de voir l’université ainsi, sombre et calme. À cette heure, même l’université est comme: « L’apprentissage peut attendre, va’t’coucher man. »

Mais malgré l’heure précoce, j’ai tout de suite remarqué qu’il y a une fébrilité et une énergie qui se dégagent des gens qui attendent l’autobus. Une coche au dessus de la fébrilité ordinaire « Yé, on s’en va en voyage. » C’est plutôt une fébrilité version 2.0 du type « Pendant une journée complète, mes amis/collègues et moi allons débattre des projets de loi dans la Chambre des communes au Parlement du Canada. J’aurai la chance de serrer la main à Kathleen Wynne. Le soir, une soirée au Château Laurier est prévue. » Pas pire, non?

La journée au Parlement s’est avérée à la hauteur de mes attentes. C’est beau de voir tout le monde en veston cravate et de jouer aux politiciens le temps d’un 8 heures.

J’ai particulièrement aimé le fait que cet évènement est pour tous, non pas seulement pour les gens en politique.  Je suis en Études journalistiques avec mineure en philo éthique – moé pis les discours politiques, on s’entend que ce n’est pas ma tasse de thé. Mais tu sais quoi, ce n’est pas grave! On t’encourage fortement à prendre la parole, mais l’important c’est plutôt de vivre l’expérience.

Il va sans dire que le reste de la fin de semaine était presqu’aussi incroyable que le vendredi passé au parlement. J’ai passé du temps de qualité avec notre chère capitale, j’ai fait de nouvelles connaissances et je me suis rapprochée de mes amis.

Je vous laisse sur un poème assez rigolo qu’un ami du campus de Barrie, James Gray, a composé pour son discours.

Et moi, je vous dis à l’année prochaine, à la Chambre des communes!

10896285_963009427062373_7396407368187047177_o

Mr. Speaker,

Now this is a story all about how,

I’ve been to Model P. 4 years running, now

So I’d like to use my minute,

Just sit right there, 

And let me tell you how it is I became a regular here.   

In Central Ontario, born and raised,

At Laurentian’s where I spent my University days,

Chillin’ out, maxin, relaxin’ all cool,

Y’know, Workin’ out, studying, and going to school,

When a couple of guys came to tell me I should

Go to Model Parliament in Ottawa,

To have some fun “playing politics”, but I got scared and said

“I don’t know anybody who is going there,”
But they said “take a chance” and when the time drew near,

I was sure to have a great time with nothing to fear.

If anything I would say the experience was rare,

And I highly suggest you tell your friends ‘bout coming here.

Mr. Speaker,

When I pulled up to the house this morning at 8,

And I said to myself, “this session’s gonna be great!”
Now I’ll finish up my speech and then get out of your hair,

To sit in the Commons,

In my comfy, green chair.

Thank you, Mr. Speaker.

P.S: J’aimerais remercier tous ceux qui ont organisé l’évènement et la formidable équipe de l’Association des Sciences Politiques de l’Université Laurentienne/Laurentian University Political Science Association (LUPSA/ASPUL).

Je pense notamment à Adam Castonguay, Bryan Cayouette, Samantha Puchala, Kevin Severance, Matthew McMillan, Michelle Anne Sowinski, Alyssa Stewart-Jutras, Chloë Mirfield, Aurélie Lacassagne, et beaucoup plus encore. Votre implication et votre travail acharné est inspirant!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *